Close

Pourquoi ?

la taille de formation a pour but de préserver un arbre tout en faisant face aux contraintes de son environnement. Certains sujets peuvent atteindre 25 à 30 mètres et même plus chez certains géants, des dimensions pas toujours adaptées à leur milieu.

Quand ?

selon l’essence, le stade de croissance et l’état sanitaire de l’arbre, l’intervention doit être réalisée à des périodes précises de l’année pour ne pas mettre en danger l’arbre. Il est important de respecter son cycle pour ne pas l’affaiblir et l’exposer aux attaques (insectes champignons…)
Selon le type de taille et la météo, les périodes varient.

Comment ?

en fonction de l’arbre et des contraintes plusieurs solutions peuvent être envisagées et le choix final revient au propriétaire.

A quelle fréquence ?

après avoir choisi la façon dont sera maintenu l’arbre il faudra continuer à appliquer le même type de taille. Les interventions sont réalisées tous les ans ou espacées de plusieurs années selon les sujets et la manière dont ils sont menés.

L’éclaircie : consiste à supprimer en partie ou totalement certaines branches afin de laisser entrer la lumière, tout en respectant l’arbre et sa silhouette.

Semi libre : réduction de l’extrémité de certaines branches sur une partie de l’arbre. Cette méthode est très employée sur les arbres en alignement.

Jardinée : appelée aussi taille japonaise, réalisable sur des arbres et des arbustes de toutes tailles, elle rend les jardins remarquables.

Remontée de couronne : le principe est simple, ici il s’agit de supprimer les branches les plus basses de l’arbre pour dégager la vue ou le passage par exemple.

Tête de chat : cette taille consiste à sélectionner un certain nombre d’axes, a l’extrémité desquels on retaille tous les 1 à 3 ans les rejets venus se former. Au fil des ans, des réserves vont se développer à l’extrémité de ces branches et formeront des excroissances.

Prolongement : proche du principe des têtes de chats, le prolongement consiste à sélectionner les branches que l’on va conserver, puis à les « déshabiller » en supprimant tous leurs rameaux. Tout comme pour les têtes de chats il faut y revenir tous les 1 à 3 ans et raccourcir si nécessaire l’extrémité des branches.

Go top